AccueilUn peu d'histoire et de technique

Un peu d'histoire et de technique English Version

 Céramiques

La faïence est une terre cuite (Pièce fabriquée, en argile, cuite à basse température ( 900-1000°C) et non émaillée.) à base d’argile, recouverte d'une glaçure (Terme générique désignant les enduits vitrifiés recouvrant les objets d'argile.) stannifère (à base d'étain) qui lui donne son aspect caractéristique blanc et brillant.

 

La faïence est l'une des plus communes et des plus anciennes techniques utilisées en céramique (Terme générique qui réunit la faïence, la faïence fine, la porcelaine, le céladon, le grès...) . Elle reste cependant, du fait de sa composition, une céramique (Terme générique qui réunit la faïence, la faïence fine, la porcelaine, le céladon, le grès...) poreuse, moins sonore, moins dure et moins dense que les grès (Pâte qui, après avoir été cuite, est imperméable , vitrifiée et opaque. Sa température de cuisson varie entre 1150 et 1300 C.) ou la porcelaine (Pâte qui, à l'état naturel est d'un blanc très pur après la cuisson et présente un aspect vitrifié. Sa température de cuisson peut varier entre 1250 et 1460°C) qui l’a supplantera.

 

La découverte de la faïence au IXe siècle et sa diffusion en Occident à la Renaissance a représenté une avancée technique majeure : pour la première fois, le potier s'affranchit des décors cloisonnés ou incisés pour délimiter les couleurs. Les couleurs pouvant être posées au pinceau, avec la faïence, le potier se fait peintre.

 

Vous trouverez dans cette rubrique des contenus plus spécialisés vous présentant l’histoire et le fonctionnement de la manufacture royale de Samadet, les étapes de fabrication de faïence, l’histoire et les évolutions des objets et des usages de table ou encore l’histoire de la gastronomie. En complément, vous trouverez un panorama de la céramique en France.