Le tournage English Version

    

 - Avec un fil à couper (En acier, en nylon il s'utilise pour diviser un pain d'argile et à séparer la pièce du tour.) , on coupe la terre.

- la terre est pesée, pétrie pour obtenir un cône.

- le cône de terre est centré sur la girelle (plateau rond fixé sur l'axe de rotation du tour servant de support au façonnage des pièces.) du tour.

- la terre humidifiée, le pouce  creuse la terre et ouvre en même temps la motte en couronne vers l’extérieur

-La paroi est amincie à l’aide des deux mains.

-le col est élargi. L’eau qui reste dans la pièce est retirée.

- Avec l’estèque, d’un mouvement qui va de bas en haut, la paroi est redressée.

-On délivre la pièce tournée avec le fil à couper (En acier, en nylon il s'utilise pour diviser un pain d'argile et à séparer la pièce du tour.) .

-en fin de tournage, la pièce est installée sur un mandrin (Outil de forme cylindrique qui permet de calibrer, d'emboutir une pièce de terre sur un tour) de forme conique pour tournasser la pièce à l’envers.

- l’arête de la base est biseautée par une mirette (outil coupant qui sert à vider les pièces modelées ainsi qu'à lisser les surfaces. Se compose d'un manche en bois muni de boucles en fil métallique de forme ...)

-la paroi externe est ensuite polie avec l’estèque demi lune.

-une anse formée d’une boule d’argile qui est étirée et est apposée grâce à de la barbotine (Argile ou autre pâte céramique délayée en bouillie fluide et servant à assembler divers élé‚ments d'une pièce) sur le point de contact supérieur et est recourbée en fixant l’extrémité inférieure.

- la pièce terminée est mise à séchée pendant 24 heures à 48 heures selon les conditions atmosphériques.

Remerciements à Madame  Hélène Plaut  à Pomarez  pour sa collaboration à ce film.